Les modes de viticulture


Nous vous proposons une brève présentation des différents modes de viticulture pratiqués en France. Vous trouverez ci-après les différentes classifications sur les modes de viticultures mis en œuvre par les différents vignerons avec leur définition. La liste n'est évidement pas exhaustive, mais elle couvre la plupart des démarches agricoles rencontrées de nos jours.

 

1. Lutte d'assurance

Les viticulteurs qui pratiquent ce mode de viticulture, utilisent de manière intensive insecticides et fongicides. A terme, celà risque d'entrainer la destruction de l'équilibre naturel du terroir. Cette pratique est utilisée pour maîtriser les différents facteurs néfastes liés au climat ou au terroir. Heureusement pour les consommateurs, la tendance est à la disparition progressive de cette pratique au profit d'actions plus raisonnées et soucieuses de l'environnement.

 

2. Lutte raisonnée

Les viticulteurs qui pratiquent ce mode de viticulture font usage, de façon modérée, de traitements chimiques. Les différents produits utilisés sont ciblés en fonction du résultat obtenu. Par exemple, sont utilisés les agents insecticides contre les attaques parasitaires (araignée jaune, rouge, etc.), les agents fongiques contre le mildiou et l'oïdium et les agents entomopathogène contre le phylloxera.

 

3. Lutte intégrée

Les viticulteurs qui pratiquent ce mode de viticulture font usage de diverses méthodes écologiques. Par exemple, ils utilisent les phéromones pour éviter la reproduction de papillons nuisibles, ou utilisent des prédateurs naturels comme les typhlodromes contre les araignées rouges. Cette démarche s'inscrit dans une approche biologique et respectueuse du terroir.

 

4. Agriculture biologique

Le vigneron qui réalise une culture biologique se voit impoer le respect d'un cahier des charges et est soumis à des contrôles réguliers. Parmi les impératifs majeurs, il y a les labours annuels, la fertilisation par utilisation de compost et le respect de l'équilibre naturel entre insectes nuisibles et prédateurs. Les vignerons respectant le cahier des charges, et souscrivant à l'organisme chargé de veiller au respect de cette norme, peuvent mentionner le label "AB" sur leurs étiquettes.

 

5. Biodynamie

Il s'agit ici de combinaison de la culture biologique avec l'observation des cycles lunaires. En effet, les vignerons n'utilisent aucun produit de synthèse, et s'attachent à respecter la position des constellations en fonction des travaux à réaliser dans les vignes. Les préparations utilisées sont à base végétale, minérale ou animale.

Extrait de "Les vins de bourgogne - Sylvain Pitiot / Jean-Charles Servant - Collection Pierre Poupon"